Asie du Sud-Est

En Asie du Sud-Est, l’année 2017 aura principalement, sur le plan sécuritaire, été marquée par les événements ayant touché le Myanmar et les Philippines. Au Myanmar, les exactions du gouvernement contre le peuple Rohinga, bien qu’ayant fortement crû depuis 2012 (a minima), ont été largement médiatisées. Cette médiatisation a& eu tendance à masquer les répressions contre de nombreuses autres minorités au Myanmar, les conflits frontaliers dans ce pays étant toujours importants.

Aux Philippines, la politique de guerre contre la drogue menée par le gouvernement Duterte a certes porté ses fruits dans les agglomérations mais son volet sécuritaire a exacerbé le long conflit dans les régions du Sud-Est, principalement dans l’Ile de Mindanao. Ailleurs, le terrorisme est de plus en plus présent, principalement en raison de la poussée de mouvements islamistes.

Dans la région, la traditionnelle piraterie maritime reste l’une des principales formes de criminalité. La zone touchée s’est cependant élargie vers les Philippines et autour de Bornéo. De plus, les côtes du Bengladesh ont également accusé une recrudescence du phénomène. Les conflits de souveraineté maritime restent également d’actualité, notamment du fait de la volonté chinoise de renforcer sa présence, y compris sur des zones contestées comme en Mer de Chine.