La loi sur l’isolement politique fait le jeu des islamistes et cède aux exigences des milices.

La loi sur l’isolement politique a été adoptée début mai par le Congrès Général National (CGN) dans un climat d’extrême tension. Fin mars, le chef de cabinet du Premier ministre, Mohamed Ali Ghatous, a en effet été kidnappé pendant plusieurs jours, tandis que plusieurs personnalités
faisaient l’objet de pressions et de menaces, pour les convaincre d’adopter une version dure de la loi sur l’épuration des responsables de l’ancien régime.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *