Les Groupes CF France et Gallice sous l’égide de l’UPP union des peuples pour la paix ont décidé d’offrir aux Services de Police Tunisiens un chien d’intervention nommé “Vlad”

Souvenez-vous, il y a tout juste 1 an !

Akil, le chien policier mort en héros lors de l’attentat du Musée du Prado à Tunis a été le premier à se diriger vers les deux terroristes au moment de l’assaut. Sa dépouille a été applaudie à la fin de l’assaut par les Forces Spéciales Tunisienne. Touchés par cet acte de bravoure, Les Groupes CF et Gallice sous l’égide de l’union des peuples pour la paix (UPP) ont décidé d’offrir aux Services de Police Tunisien un chien d’intervention, « Vlad », un berger malinois de deux ans et demi. Le 31 mai 2015, le chien a été remis à l’ambassadeur de l’UPP, en présence du Président du Syndicat National Entreprise de Sécurité, avant son départ pour la Tunisie et sa remise aux Autorités Tunisiennes.

Une cérémonie officielle, avait eu lieu à Tunis en présence du ministre de l’Intérieur M. Mohamed Nejem Gharsalli, célébrant l’accueil du chien d’intervention « Vlad », offert par l’Union des Peuples pour la Paix (UPP). « Akil », le prédécesseur de Vlad, avait été tué le 18 mars 2015 lors des attaques terroristes du musée du Bardo. L’animal avait participé à la libération de 200 personnes prises en otage, devenant ainsi l’un des symboles de la lutte contre le terrorisme.

Émus par l’action héroïque de l’animal, plusieurs professionnels des métiers de la sécurité parmi lesquels Rachid El Mounacifi (DreamPart Security) et Frédéric Gallois (Gallice), se sont unis à l’association Union des Peuples pour la Paix (UPP) pour faire un don symbolique à la Tunisie, marquant ainsi leur attachement et leur soutien à la lutte contre le terrorisme.

Cette proposition de don faite aux autorités tunisiennes est cosignée par Hassen Chalghoumi, imam de Drancy et président de la conférence des imans de France, Frédéric Gallois, président de Gallice, Franck Bernard, spécialiste en cynotechnie et Rachid El Mounacifi, criminologue d’origine marocaine.

Frédéric Gallois, DG de Gallice, explique : « Un chien d’intervention est avant tout un équipier dans une unité qui joue un rôle très important. Nous souhaitions par ce geste apporter notre soutien aux autorités tunisiennes dans leur lutte contre les groupes terroristes et doter les forces de police d’un moyen opérationnel immédiat. »

La formation de « Vlad » par le Groupe Centaure avait coûté 15 000 euros. En intervention, l’appui des équipes cynophiles ont offert un soutien opérationnel particulièrement efficace. Les chiens d’intervention sont un moyen de recherche et de reconnaissance intelligent et rapide qui permet de réduire les risques encourus par les hommes. Moyen de force non létale qui peut être employé, muselé ou non, contre des individus de dangerosité variable, ces chiens peuvent être guidés par leur maître et présentent l’avantage d’être peu incommodés par la fumée et les gaz lacrymogènes et de pouvoir porter des dispositifs techniques comme une caméra ou un micro. Ils peuvent également détecter des menaces grâce à leur flair, notamment les explosifs.

Le chien d’intervention sera remis à la police de Tunis, à l’issue d’une démonstration devant la Présidence de la République tunisienne.

> Télécharger le pdf